Translate

miércoles, 25 de julio de 2012

Les choristes ( fiche pédagogique 2)


LES CHORISTES
Public: A1/A2 ( après 60 heures de cours)




1)Lisez le texte suivant et répondez aux questions :

Une équipe de jeunes premiers


Christophe Barratier a tenu à ce que les jeunes enfants des Choristes ne soient pas des acteurs professionnels. Il a donc mené son casting sur place, dans les alentours de Clermont-Ferrand. Sur les 2000 enfants qu'il a rencontré, il en a retenu une quarantaine, qui, pour les besoins du film, sont retournés à l'école... en plein été, et surtout, en pleine canicule !

Un acteur-choriste


La recherche de l'interprète de Pierre Morhange a été fastidieuse. Christophe Barratier tenait en effet à ce que le comédien choisi soit également un chanteur. Le compositeur Bruno Coulais, qui l'accompagnait, raconte la découverte de Jean-Baptiste Maunier : "Ce jour-là, nous sommes à Lyon, (...) pour rendre visite aux petits Chanteurs de Saint-Marc. Alors que nous gravissons l'escalier du collège, nous parvient l'écho d'un air de Purcell dominé par une incroyable voix de soprano... Voix que nous identifions bientôt : c'est celle d'un jeune garçon de douze ans, au physique de jeune premier. (...) Ce sera lui. La chorale est excellente. Ce sera elle."


1)      Quel est le nom du réalisateur du film ?
2)      Qui a composé la musique du film ?
3)      Combien d´enfants ont passé le casting pour le film ?

4)      Combien en ont été choisis ?

5)      A quelle saison  a-t-on  réalisé le tournage ?

6)      Où a-t-il trouvé le personnage de Pierre Morhange ?
7)      Quel est le nom du chanteur qui incarne Pierre Morhange et celui de la chorale choisie?

2)Remettez ces événements en ordre.

  • Rencontre de Pierre Morhange et Pepinot adultes.
  • Le père Maxence est blessé à l´oeil
  • Morhange va au cachot pour se moquer du directeur
  • La mère de Pierre  est enterrée
  • Une dame de bienfaissance visite l´orphelinat
  • Mondain arrive à Fond de l´Étang
  • Un incendie détruit le bâtiment
  • Mathieu rencontre Violette à la terrasse d´un café
  • Pepinot part avec Mathieu
  • Mathieu est renvoyé de Fond de l´Etang

3) Conjuguez les verbes entre parenthèses

En 1948, Clément Mathieu, professeur de musique sans emploi (accepter) ...................... un poste de surveillant dans un internat de rééducation pour mineurs ; le système répressif appliqué par le directeur, Rachin,(toucher).....................Mathieu .
Il (penser )................. que grâce à la musique les enfants (pouvoir) ………………….être plus heureux et devenir de bonnes personnes.
Il ( demander) ………………….à M. Rachin la permission pour former une chorale . Il (commencer) ………………………à écrire de la musique pour les enfants et ils (débuter)…………………avec la chorale.
Parmi les enfants, on (trouver)................... Morhange, un garçon révolté, qui (chanter) ………………..très bien et Pepinot, un petit orphelin qui (attendre) …………………..en vain ses parents tous les samedis.
L´expérience (avoir) …………………de très bons résultats, au point qu´ils (obtenir) ………………….la reconnaissance des autorités.
En initiant ces enfants difficiles à la musique et au chant choral, Mathieu (arriver)....................... à transformer leur quotidien.
Pierre Morhange (étudier) ........................de la musique et ( devenir) .........................directeur d´orchestre.

Voici les paroles d´une des chansons du film :        

 Vois sur ton chemin


Vois sur ton chemin

Gamins oubliés égarés

Donne leur la main

Pour les mener

Vers d´autres lendemains



Sens au coeur de la nuit

L´onde d´espoir

Ardeur de la vie

Sentier de gloire.



Bonheurs enfantins

Trop vite oubliés effacés

Une lumière dorée brille sans fin

Tout au bout du chemin



Sens au coeur de la nuit

L´onde d´espoir

Ardeur de la vie

Sentier de gloire

LES CHORISTES (Fiche pédagogique)

                                                                         Public:   A1 (30 heures de cours)
LES CHORISTES (UN FILM DE CHRISTOPHE BARRATIER)
1) Comment s´appellent ces personnages?

.............................                                      .............................                                     .............................
2) Soupe à lettres. Retrouvez les noms et prénoms des personnages  ci-dessus

BONIFACE
CARPENTIER
CLEMENT
MATHIEU
MAXENCE
MONDAIN
MORHANGE
PASCAL
PEPINOT
PIERRE
QUERREC
VIOLETTE


R
V
C
W
Z
P
G
E
W
Q
O
U
Y
E
X
L
I
H
T
I
U
E
X
E
P
I
I
E
E
T
E
E
I
C
D
I
H
A
R
T
E
M
R
U
C
A
B
H
C
R
S
L
N
R
E
V
A
F
O
T
E
C
O
C
E
E
R
N
B
I
M
A
U
I
N
C
A
J
P
P
T
N
A
M
V
S
J
H
P
L
N
R
U
O
X
Q
T
O
N
I
P
E
P
Y
A
B
E
P
M
O
N
D
A
I
N
O
R
C
N
D
L
V
M
O
R
H
A
N
G
E
C
M
E
F
D
Z
R
B
S
A
H
D
E
Z


3)Vrai ou faux ?. Rétablissez les phrases vraies.

L´orphelinat s´appelle Fond de l´étang
La mère de Morhange travaille dans un hôtel
Pepinot attend ses parents le dimanche
Le directeur s´appelle M. Rachin
Mathieu écrit de la musique pour les enfants
Corbin ne fume pas
4)Conjuguez les verbes entre parenthèses
Un professeur de musique, Mathieu Clément,  (arriver) ……………….dans un orphelinat pour travailler comme surveillant.
Les enfants qui habitent dans ce lieu (être) ……………………..méchants. Ils (ne pas étudier) ……………………..Ils (faire)…………………des bêtises tout le temps.
Mathieu (former)………………………une chorale et les enfants (commencer)………………….à chanter.
Il (penser) ……………………que la musique peut aider ces enfants à être plus heureux et à devenir de bonnes personnes.
Morhange, un jeune garçon ,   (chanter) ……………….très bien.Grâce à la confiance de Mathieu, il (étudier)……………..au conservatoire  et il devient  directeur d´orchestre.

5) Voici une chanson du film.

Vois sur ton chemin


Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne leur la main
Pour les mener
Vers d´autres lendemains
Sens au coeur de la nuit
L´onde d´espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire.

Bonheurs enfantins
Trop vite oubliés effacés
Une lumière dorée brille sans fin
Tout au bout du chemin
Sens au coeur de la nuit
L´onde d´espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

lunes, 23 de julio de 2012

Appel: Langue Française et monde multipolaire. L'urgence d'une stratégie

 Nous appelons les citoyens des pays francophones à exercer leur vigilance individuelle et à développer leur mobilisation collective pour que soit respecté l’usage de notre langue mondiale en partage. Nous appelons fermement nos gouvernements à réviser radicalement leur politique et leur pratique linguistiques, à abandonner les discours de circonstance sur la francophonie et à relever le défi de l’affirmation déterminée de la langue française dans la polyphonie du nouveau monde.
Il ne s’agit pas pour le monde francophone de se dresser contre la langue anglaise ou contre toute autre langue. Il s’agit d’ouvrir nos yeux sur la réalité nouvelle, et de mettre en œuvre, dans le contexte de la mondialisation multipolaire, une stratégie offensive pour la langue française, qui assurera son avenir en valorisant ses nombreux atouts.
Pour signer l'appel et le signer
Hacemos un llamado a los ciudadanos de países de habla francesa a ejercer su movilización individual y colectiva para que se respete el uso de la lengua francesa en el mundo. Instamos enérgicamente a nuestros gobiernos a revisar radicalmente su política y práctica lingüísticas, a abandonar los discursos en ocasión de la Francofonía y a afrontar el desafío de la afirmación determinada de la lengua francesa en la polifonía del nuevo mundo.
No se trata de enfrentar al mundo francófono contra la lengua inglesa o contra cualquier otro idioma. Se trata de abrir los ojos a la nueva realidad, y aplicar, en el contexto de la globalización multipolar, una estrategia ofensiva para el idioma francés, lo que asegurará su futuro promocionando sus innumerables puntos fuertes.
(Todos podemos firmar)
Para leer y firmar el petitorio:

domingo, 15 de julio de 2012

Ma ville s´habille

L´hiver est arrivé il y a bien de jours. Pour mettre de la couleur à la grisaille  de la saison, un groupe d´artistes locaux a décidé d´habiller les arbres de la place San Martin, au centre ville .
Ils ont convoqué les personnes aimant le tricotage pour une intervention artistique consistant à entourer les troncs des arbres de tissus en laine de couleurs. Et voici le résultat. Beau, n´est-ce pas?
Un grand merci à Norma Tello pour les photos!!





domingo, 8 de julio de 2012

LA VIE EN ROSE (FICHE PÉDAGOGIQUE)


                   LA VIE EN ROSE
Mise à jour de la fiche publiée en 2008(A2/B1)


Biographie de Edith Piaf

Comme beaucoup d’artistes mythiques, la naissance d’Edith est déjà une légende : selon elle, Edith serait née dans la rue, au 72 rue de Belleville, Paris, sous un lampadaire. Son père est acrobate, et sa mère est chanteuse. Mais il semblerait qu’Edith soit plutôt née à l’hôpital, en ce 19 décembre 1915. A l’époque, la petite s’appelle Edith Gassion, et elle démarre dans la musique en chantant des hymnes populaires dans la rue. A l’âge de 20 ans, elle est repérée par Louis Leplée, propriétaire du cabaret « Le Gerny’s », qui lui propose de venir chanter sur sa scène. La voix et la petite taille d’Edith inspireront à Louis le surnom de « Môme Piaf ». C’est sous ce nom qu’elle va commencer à se faire connaître, avant de sortir en 1936, son premier enregistrement, « Les Mômes de la cloche ». Mais Leplée, son protecteur, est assassiné à son domicile, et Piaf doit se trouver un nouveau parrain : ce sera Raymond Asso. Fou amoureux de la chanteuse, Raymond lui propose d’interpréter « Mon légionnaire », déjà chanté par une autre, mais qui sera sublimé par la voix de Piaf. C’est Marguerite Monnot qui a composé la partie musicale de « Mon légionnaire », et qui composera beaucoup d’autres grands succès d’Edith Piaf. Raymond fait ensuite tout son possible pour que Piaf devienne la vedette de l’ABC, salle de concert prestigieuse, où la chanteuse fait alors un tabac en 1937. Star de la fin des années 1930, Piaf triomphe à Bobino ainsi que dans « Le Bel Indifférent », une pièce que Cocteau en 1940, a spécialement écrit pour elle et son compagnon du moment, l’acteur Paul Meurisse. Elle jouera ensuite avec Paul dans le film « Montmartre sur scène », et c’est sur le tournage de ce long-métrage qu’elle fera la connaissance de Henri Contet, qui deviendra, à l’image de Marguerite Monnot, l’un de ses compositeurs fétiches. Pendant l’occupation allemande, Edith, qui a définitivement troqué « La Môme Piaf » contre « Edith Piaf », continue à donner des concerts, mais ne cède pas face à l’occupant nazi : elle chante des chansons à double sens, évoquant la résistance sous les traits d’un amant (« Tu es partout »), etprotège les artistes juifs menacés par la milice et les allemands. L’été 1944 amène à la Piaf un nouvel amant : Yves Montand, dont elle va propulser la carrière. Puis en 1945, Piaf écrit l’un de ses premiers titres sans l’aide de qui que ce soit : « La vie en rose », désormais un classique. Un an après, la chanteuse rencontre les Compagnons de la Chanson avec qui elle met en boîte le morceau « Les Trois Cloches », qui fait un véritable tabac. Piaf part ensuite avec ses protégés donner des concerts aux Etats Unis pendant l’année 47. A New York, elle fait la connaissance du boxeur Marcel Cerdan et tombe immédiatement amoureuse de lui. Elle décide alors de lui écrire, avec la complicité de Marguerite Monnot, le fameux « Hymne à l’amour ». Mais Cerdan meurt en 1949 lors d’un crash aérien : Edith est anéantie et essaye d’oublier (en vain) son chagrin en s’immergeant dans le travail. Elle lance Charles Aznavour, qui lui écrira par ailleurs « Jézébel », puis Eddie Constantine en 1951. Mais Piaf accumule les drames, puisqu’elle est victime de deux accidents de voiture. Le second est très grave, et l’on donne à la chanteuse de la morphine pour qu’elle ne souffre pas trop. Sauf que la morphine rend dépendant, et Piaf à partir de ce jour, ne pourra plus s’en passer. Morphine et alcool seront entre autres responsables de la mort prématurée d’Edith. En 1952, Edith se marie pour la première fois de sa vie avec Jacques Pills, chanteur de son état. A cette époque, un certain Gilbert Becaud accompagne la Piaf au piano pendant sa tournée new-yorkaise. Becaud et Pills lui composent « Je t’ai dans la peau ». A New-York comme à Paris, Edith est une vraie star, triomphant dans toutes les salles où elle passe. En 1956, Piaf chante « Les amants d’un jour » et « L’homme à la moto » à l’Olympia, et un an après, fera connaître à son public « La Foule », titre inspiré d’un chanson sud-américaine, ainsi que « Mon manège à moi ». Piaf continue par ailleurs à dénicher de nouveaux talents, dont Georges Moustaki, qui lui compose avec la participation de la fidèle Monnot, le célèbre « Milord ». Moustaki est aussi l’un des nombreux amants de Piaf, mais refusera de se soumettre à la tyrannie de la chanteuse. Piaf fait ensuite connaître Charles Dumont qui lui écrit « Non je ne regrette rien ». Puis, Edith Piaf remonte de nouveau sur la scène de l’Olympia, afin de rendre service à Bruno Coquatix, au bord de la faillite. La même année, Edith tombe amoureuse de Theophanis Lamboukas, dit « Sarapo » (surnom trouvé par Edith, et qui veut dire « Je t’aime » en grec), et cherchera une fois de plus à propulser la carrière de son amant. Elle se marie avec Sarapo en 1962, et le couple chantera à Bobino un an après, leur titre phare, « A quoi ça sert l’amour ». En 1963 Edith Piaf est physiquement détruite, et part se reposer dans le sud, près de Cannes. C’est là bas, à Plascassier qu’elle meurt le 11 octobre 1963, quelques heures avant Jean Cocteau, l’un de ses meilleurs amis.

Répondez aux questions sur la biographie de Edith Piaf  


1)    Quand est-ce qu´elle est née ?

2)    Quelle était la profession de ses parents ?

3)    Quel était son vrai nom ?

4)    Où commence-t-elle à chanter ?

5)    Qui l´a baptisée La Môme Piaf ?

6)    Qu´est-ce qu´elle a fait pendant l´occupation allemande ?

7)    Où connaît-elle Marcel Cerdan ?

8)    Comment est-il mort ?

9)    Pourquoi devient-elle dépendante de la morphine ?

10)Quand et où est-elle morte ?


Document 1. Fiche technique


 La Môme : Sortie(s) :  14 février 2007  (France)08 juin 2007 (USA) Genre: Drame Durée: 2h20Pays: France

Réalisé par:


Avec:



Répondez aux questions

A) Qui est le directeur du film La vie en rose?
B) Quelle est la date de parution du film en France?
C) Quelle est la durée du film?
D) Comment s´appelle l´actrice qui joue le rôle d´ Edith Piaf ?


Document 2. Quel est votre avis sur le film? Ajoutez votre opinion dans le forum

L'avis des Internautes ginou 2007-07-04 22:33:35

Ce film m´a ébloui.Je trouve que Edith Piaf était une femme merveilleuse et je trouve triste qu'elle n'a pas vécu plus longtemps.Le film est une magnifique reconstitution de sa vie, Marion Cotillard est époustouflante dans ce rôle.hervecinephile 2007-02-17 16:13:29

Attention pour le âmes sensible, ce film est totalement bouleversant. C'est l'histoire la plus triste que j'ai pu voir et entendre !Carlito Brigante 2007-02-06 11:49:26

Larmes assurées !
-
Poster un nouveau commentaire


 Document 3 (·)Les réponses à ces questions ont été mélangées. Reconstruissez l´interview au directeur du film.

1) Que connaissiez-vous d’Edith Piaf avant de vous lancer dans l’écriture du scénario ? Quel a été le déclic pour faire ce film ?
a)En fait, je ne connaissais pas Marion personnellement. Je l’ai découverte dans des films, mais sinon je n’en savais pas plus sur elle. Mon choix s’est basé sur l’intuition... Je sentais vraiment qu’elle était capable de tenir ce rôle et qu’elle arriverait à devenir Piaf.

2) Dès l’écriture, vous saviez que ça serait Marion Cotillard qui jouerait le rôle. Comment l’avez-vous découverte et comment avez-vous compris qu’elle avait l’étoffe pour incarner Piaf ?


b)En réalité, je ne savais pas grand-chose d’elle. Bien sur, je connaissais comme tout le monde quelques chansons ou des bons morceaux de sa vie. Ce qui m’a donné le déclic, c’est une photo d’elle. Elle était dans la rue habillée un peu en punk. C’était totalement en décalage avec l’image que l’on montre d’elle en général. Rien à voir avec la Piaf en petite robe noire. De la voir ainsi dans cette tenue punk, ça m’a vraiment interpellé et c’est de là qu’est né mon désir de faire ce film. Mais je n’ai pas voulu faire de son histoire une biographie en images,  La Môme est un portrait.


3) Ce plan-séquence où Piaf apprend la mort de Marcel Cerdan est un moment marquant du film. Très belle mise en scène de la perte avec cette déambulation dans de longs corridors vides. C’est toujours un exercice difficile, comment cela s’est-il déroulé sur le tournage ?
c)Momonne. J’adore la vraie Momonne (Simone Bertaut), elle a écrit deux livres, dont celui sur Piaf qui est farci d’incohérences ou de trucs qu’elle invente complètement. Par contre, elle écrivait très bien, elle avait un très beau verbe. Son deuxième livre est vraiment remarquable, et puis j’aime son phrasé marqué par là d’où elle vient… C’est la part de l’ombre, l’univers de la rue et c’est cela qui est intéressant.


4) Est-ce ce plan-séquence qui vous a procuré le plus de plaisir ?

d)A la base c’est vrai que ça n’est pas ma musique… Mais il y a une chanson que lui a écrit Prévert et qui est dans le film que j’aime beaucoup. Le texte est simplement magnifique…


5) Ginou Richer, proche d’Edith Piaf, était présente sur le tournage. Quand on s’est plongé comme vous dans la vie d’une personne, une telle rencontre doit être d’une grande intensité ?

e)Je l’avais écrit comme ça, vraiment pour que ça soit ce plan séquence. Je l’ai réalisé tel que je l’ai écrit et imaginé, et c’est très rare ! C’est quelque chose de très fort pour un réalisateur, ça m’arrive rarement d’ailleurs, de voir au final un plan exactement comme je me l’étais imaginé. Je voulais que ce soit un plan qui résume sa vie entière… La joie, le drame, la perte et puis à nouveau la scène. Pour moi, ce plan est un condensé de toutes les émotions qui animent ce film.


6) Il y a beaucoup de très beaux seconds rôles,  Gérard Depardieu, Jean-paul Rouve , Sylvie Testud, Clotilde Courau, Emmanuelle Seigner. Quel personnage vous ressemble le plus ?
f)Oui forcément, surtout que je n’ai pas voulu rencontrer des personnes qui l’ont connu pendant que j’écrivais, mais uniquement une fois le scénario fini. J’attendais avec impatience d’avoir leurs sentiments sur ce que j’avais écrit. Ginou a été tout de suite très rassurante, elle m’a dit que c’était exactement ça. Cela aurait été embarrassant si elle m’avait dit que c’était complètement à côté (rires) ! J’ai également rencontré Georges Moustaki qui m’a raconté beaucoup de choses et qui a été très gentil. C’est un homme vraiment très charismatique. J’ai passé une soirée chez Georges à boire et à parler. J’ai aussi des objets qui ont appartenu à Edith Piaf chez moi, comme des lettres ou d’autres petites choses comme ça. Je garderais une relation un peu particulière avec cette artiste.

7) Encore une petite question portrait ! Quelle chanson de Piaf vous ressemble le plus ?
g) Vous savez, ce ne sont pas toujours les scènes les plus spectaculaires pour lesquelles on prend le plus de plaisir. Là en l’occurrence oui, pour ce long plan séquence il y avait une vraie émotion sur le plateau. Mais toutes sortes de plans m’ont plu. Tous les jours il y avait des plans qui me tenaient à cœur. Propos recueillis par Florence Rochat (Paris, février 2007)

Document 4 .Ecoutez et chantez la chanson « Non, je ne regrette rien »

Non, rien de rien, non, je ne regrette rien
ni le bien qu`on m`a fait, ni le mal
tout ca m`est bien egal
non, rien de rien, non, je ne regrette rien
c`est payé, balayé, oublié, je m´en  fous du passé
Avec mes souvenirs j`ai allumé le feu
mes chagrins, mes plaisirs,
je n`ai plus besoin d`eux
balayer les amours avec leurs trémolos
balayer pour toujours
je repars à zéro
Non, rien de rien, non, je ne regrette rien
ni le bien qu`on m`a fait, ni le mal
tout ça m`est bien égal
non, rien de rien, non, je ne regrette rien
car ma vie, car me joies
aujourd`hui ça commence avec toi

video